l'Échelle du stress perçu

Ce test, l'Échelle du stress perçu, publié par le psychologue Sheldon Cohen et ses collègues en 1983, est le test le plus utilisé dans la recherche en psychologie pour évaluer à quel point une personne perçoit globalement les situations de sa vie comme étant stressantes.

La théorie cognitive du stress assume qu'une situation est stressante lorsqu'elle est évaluée par une personne comme débordant ses ressources d'adaptation et mettant en danger son bien-être. Selon cette approche, la perception du stress est une meilleure mesure du niveau de stress d'une personne que les caractéristiques des situations elles-mêmes (telles que mesurées par d'autres tests).

Il faut répondre le plus spontanément possible, cocher une seule réponse par question en indiquant la réponse qui paraît la plus proche de la réalité dans le choix proposé. Certaines questions sont proches mais il existe des différences entre elles.

Questionnaire


Score (Max = 50)

  • Score inférieur à 21
    C’est une personne qui sait gérer son stress, qui sait s’adapter et pour laquelle il existe toujours des solutions.

  • Score compris entre 21 et 26
    C’est une personne qui sait en général faire face au stress, mais il existe un certain nombre de situations qu’elle ne sait pas gérer. Elle est parfois animée d’un sentiment d’impuissance qui entraîne des perturbations émotionnelles. Elle peut sortir de ce sentiment d’impuissance en apprenant des méthodes de stratégies de changement.

  • Score supérieur à 27
    La vie est une menace perpétuelle pour cette personne : elle a le sentiment de subir la plupart des situations et de ne pouvoir rien faire d’autre que de les subir. Ce fort sentiment d’impuissance lié à sa représentation de la vie peut la faire basculer dans la maladie. Un travail sur son schéma de pensée est souhaitable ainsi qu’un changement dans sa manière de réagir.